Emmaüs Ariège
EmmaüsAriège

Historique

 

     En 1999, l’équipe responsable d’Emmaüs Labarthe sur Lèze (près de Toulouse) examine de près le projet d’implantation d’un groupe Emmaüs en Ariège. Pourquoi ?

La communauté de Labarthe manque de place et sature.


     Des donateurs ariégeois s’adressent à Labarthe pour des collectes de matériel mais celà oblige les camions à parcourir de trop longues distances.
Le public de l’Ariège (et surtout les ménages les plus modestes) doit se déplacer de loin pour venir au bric à brac de Labarthe.

De ce triple constat naît donc l’idée de créer un groupe en Ariège, constitué d’une communauté et d’un bric à brac.
Une association Emmaüs doit être créée car la communauté de Labarthe ayant déjà une annexe à Escalquens, elle ne peut en supporter une autre. La nouvelle structure sera donc indépendante.


     Les premiers contacts sont pris avec le curé de Pamiers, l’Abbé Raynal, qui organise une première réunion d’information à la salle Espalioux en janvier 2000.
Un groupe d’une vingtaine de personnes se montre intéressé par la présentation que les responsables et membres du bureau de Labarthe (dont Fabien Paul) font d’Emmaüs Pamiers et la deuxième réunion le 2 février 2000 devient assemblée constituante d’Emmaüs Pamiers avec naissance d’un CA et d’un bureau.
Le 18 avril 2000 , l’association Emmaüs Pamiers est officiellement déclarée.


     Sa première mission sera de préparer des camps de volontariat d'été (dit "camps de jeunes") en 2000.
En mai arrive de Toulouse les premiers compagnons, logés à la Maison des Oeuvres. Ils effectuent les premiers ramassages et le stockage se fait à la salle des lotos de Saint Jean du Falga.
Les premiers jeunes arriveront en juin et ils seront une cinquantaine à passer deux mois.


     Bilan : Emmaüs est variable en Ariège, on peut donc travailler à une implantation définitive.


     S’ensuivra une première implantation du bric à brac derrière la Foirfouille tandis que les compagnons restent à la maison des œuvres puis ces derniers vont vivre au foyer du Foulon.

Toutefois, les loyers d’UNIMAG sont chers et mettent en péril la viabilité économique. Il faut donc penser à acheter pour consolider et rentabiliser l’existence du groupe tout en établissant durablement le lieu de vie des compagnons qui auront déjà connu deux sites.

 

     C’est là que la solidarité du mouvement et spécialement l’engagement de Toulouse (et surtout de son responsable Loïc Le Goff) font leur preuve : un projet d’acquisition / construction d’un bric à brac et d’un lieu de vie est décidé pour un montant global de 800 000 euros dont le groupe de Pamiers ne possède pas le premier sou. La solidarité du mouvement en finance la moitié tandis qu’Emmaüs Pamiers misant sur son avenir et sur son expérience naissante en emprunte l’autre moitié sur 18 ans à 3 000 euros par mois de remboursement.

 

     Le bric à brac de Pamiers sera donc le point d’ancrage d’Emmüs en Ariège et Saint Jean du Falga la première communauté. D’importants travaux s’ensuivent : aménagement de la salle impasse du pigeonnier, construction de l’entrepôt, aménagement de la maison à Saint Jean du Falga avec main dans la main les compagnons, amis et responsables aidés d’artisans. en mai 2003, les compagnons viennent habiter à Saint Jean du Falga et travaillent à la ZI du Pic. Emmaüs Pamiers a trouvé sa configuration.

 

     Le 13 décembre 2003, le bric à brac dans son ensemble est inauguré.

 

Heures d'ouverture

 

PAMIERS

3 impasse du Pigeonnier

(05 61 69 44 97)

 

Mardi      : 14h - 18h

Mercredi : 14h - 18h

Vendredi : 14h - 18h

Samedi    : 10h - 18h

 

-----------------------------------

 

LAVELANET

2bis rue Jean Mermoz

(05 61 05 96 38)

 

Mardi   : 14h - 18h

Jeudi    : 14h - 18h

Samedi : 10h - 18h

 

-----------------------------------

 

SAINT - GIRONS

25 Avenue René Plaisant

(05 61 69 44 97)

 

Mardi      : 13h30 - 17h30

Mercredi : 13h30 - 17h30

Vendredi : 13h30 - 17h30

Samedi    : 10h - 17h30